La dialyse péritonéale se déroule dans votre corps, sans que le sang circule dans une machine, et s’effectue généralement à domicile.

Nous vous formerons, généralement en une semaine, à la façon de connecter et de déconnecter l’accès à la machine, aux échanges de liquides et aux problèmes pouvant survenir. Une fois que vous vous sentirez prêt(e) à effectuer la dialyse péritonéale, nous vous livrerons régulièrement tout le matériel nécessaire.

Dialyse péritonéale : le processus
Au moins deux semaines avant le début de la DP, vous devrez vous rendre à la clinique où un cathéter sera inséré dans votre cavité abdominale via votre paroi abdominale. Cet acte est pratiqué par un chirurgien ou un néphrologue sous anesthésie générale ou locale. Le cathéter reste en place de façon permanente, et une partie du dispositif affleure de la peau pour effectuer le raccordement des sacs permettant l’infusion et l’élimination des liquides. L’équipe soignante vous montrera aussi comment procéder pour maintenir propres le cathéter et le site d’insertion, ce qui est essentiel afin d’éviter les infections.

À chaque séance, vous utiliserez le cathéter pour infuser une solution de dialyse stérile dans votre abdomen. Le liquide y restera 4 à 12 heures, et vous devrez renouveler l’opération 3 à 5 fois par jour. Ce processus, appelé dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA), peut aussi s’effectuer la nuit à l’aide d’une machine, et se nomme alors dialyse péritonéale automatisée (DPA).
Avec cette méthode, l’eau est éliminée du sang, car le liquide de dialyse, très concentré en glucose, attire l’eau du sang à travers votre membrane péritonéale. Ce processus est appelé « ultrafiltration ». Lorsque le liquide est drainé, il entraîne avec lui les déchets et l’excès d’eau de votre organisme.


Peritoneal-Dialysis---man-with-stopwatch.jpg

 

Quelle est la différence entre DPCA et DPA ?

La DPCA et la DPA s’effectuent toutes deux à domicile ou dans le lieu de votre choix. À moins que vous ne rencontriez des problèmes ou que vous n’ayez besoin de conseils, vous ne vous rendrez normalement à la clinique que pour l’insertion initiale du cathéter péritonéal et pour les consultations de suivi.
La DPCA nécessite 3 à 5 échanges de liquides par jour, tandis que la DPA s’effectue de nuit. La DPCA a pour avantage de mieux préserver la fonction rénale résiduelle que la DPA, le cas échéant.

Lors de la DPCA, près de 2 litres de solution de dialyse sont infusés dans l’abdomen via un cathéter. Au bout de 4 à 12 heures (« temps de stase »), ce liquide contenant les déchets et l’excès d’eau est éliminé, et une nouvelle solution stérile est infusée dans votre abdomen. Cet « échange » utilise principalement la gravité et dure 20 à 40 minutes, 3 à 5 fois par jour. Le reste du temps, vous pouvez vous déplacer normalement pour travailler, étudier, faire du sport ou voyager.

Le principe de base est le même pour la DPA que pour la DPCA, mais les échanges s’effectuent pendant que vous dormez à l’aide d’une machine appelée « cycleur ». L’avantage est que cela vous laisse du temps libre pendant la journée. Il faut environ 10 jours pour se familiariser avec cette machine.
Le cycleur mesure attentivement et automatiquement le volume de liquide nécessaire à chaque échange et les heures d’infusion, de stase et de drainage afin d’éliminer les déchets métaboliques et l’excès d’eau de votre organisme en 8 à 10 heures. Juste avant de débrancher la machine le matin, vous pouvez infuser un dernier volume de liquide de dialyse qui restera dans votre abdomen pendant la journée. Cela nécessitera peut-être d’effectuer un autre échange juste avant la dialyse nocturne.

La machine de DPA a la taille d’une petite valise à roulettes, ce qui la rend facile à transporter. La machine est conçue pour s’adapter à vos habitudes de sommeil et vous avez la possibilité d’interrompre le traitement si vous vous levez pendant la nuit.

Les machines de DPA récentes disposent de cartes de données programmables qui contiennent les détails du traitement prescrit et capturent les données de chaque séance de dialyse. Actuellement, Diaverum propose ces machines aux patients au Royaume-Uni et en Allemagne.
Comme pour la DPCA, vous aurez besoin d’espace chez vous pour stocker la machine de DPA et le matériel de dialyse.

Pages connexes

Transplantation rénale
La transplantation rénale est un traitement chirurgical de l’insuffisance rénale
d.HOLIDAY
Permettre aux patients de vivre une vie pleinement satisfaisante
Médication
Insuffisance rénale et prise en charge médicamenteuse